dimanche 7 juin 2009

Le Condamné à Mort - Etienne Daho, paroles Jean Genet

Ceux qui suivent Etienne Daho depuis ses débuts, et l'adorent comme moi, savent qu'il met merveilleusement en musique et interprète les textes de grands poètes, il en est un lui-même ... Il l'a fait avec Gainsbourg ("Comme un Boomerang" avec Dani), juste un texte au départ. Son "manège à moi" nous a fait redécouvrir Piaf. Son "condamné à mort" de Jean Genet, interprété sur scène lors d'un live, voici environ 10 ans au moins, écouté et réécouté, rend accro et fait battre le coeur. Préparez vous, il va battre ! Un duo avec Jeanne Moreau vous fera prochainement découvrir ce texte merveilleux chanté par deux personnes merveilleuses ! Chez Naïve. Je vous fais découvrir - si vous ne les avez jamais lus ou entendus - les mots de Jean Genet, ce poème bouleversant, chanté par Etienne. Sur mon cou sans armure et sans haine, mon cou Que ma main plus lègère et grave qu'une veuve Effleure sous mon col, sans que ton cœur s'émeuve, Laisse tes dents poser leur sourire de loup. Ô viens mon beau soleil, ô viens ma nuit d'Espagne Arrive dans mes yeux qui seront morts demain. Arrive, ouvre ma porte, apporte-moi ta main Mène-moi loin d'ici battre notre campagne. Le ciel peut s'éveiller, les étoiles fleurir, Ni les fleurs soupirer, et des près l'herbe noire Accueillir la rosée où le matin va boire, Le clocher peut sonner : moi seul je vais mourir. Ô viens mon ciel de rose, ô ma corbeille blonde ! Visite dans sa nuit ton condamné à mort. Arrache-toi la chair, tue, escalade, mords, Mais viens ! Pose ta joue contre ma tête ronde. Nous n'avions pas fini de nous parler d'amour. Nous n'avions pas fini de fumer nos gitanes. On peut se demander pourquoi les Cours condamnent Un assassin si beau qu'il fait pâlir le jour. Amour viens sur ma bouche ! Amour ouvre tes portes ! Traverse les couloirs, descends, marche léger, Vole dans l'escalier plus souple qu'un berger, Plus soutenu par l'air qu'un vol de feuilles mortes. Ô traverse les murs, s'il le faut marche au bord Des toits, des océans, couvre-toi de lumière, Use de la menace, use de la prière, Mais viens, ô ma frégate, une heure avant ma mort.

2 commentaires:

bsm a dit…

oui, c'est magnifique, ce poème chanté. La musique cependant n'est pas d'Étienne Daho, mais de HÉLÈNE MARTIN. Ce qui n'enlève rien à l'interprétation de Daho. Ce qu'il va "sortir" avec Jeanne Moreau, c'est TOUT le poème Le Condamné à mort de Genet, intégralement mis en musique par Hélène Martin. J'ai eu la chance de l'entendre, et c'est vraiment très beau. (Jeanne Moreau dit magnifiquement certains poèmes, mais ne chante pas)Voilà, c'était juste une petite précision!

a dit…

Merci BSM d'avoir commenté ce post qui me tient vraiment à coeur. On trouve le travail d'Hélène Martin sur l'un ou l'autre Daily Motion ou Youtube, et on dit merci à Etienne Daho d'avoir réinterprété Hélène Martin et Jean Genet afin de les rendre accessibles, connus et appréciés du Grand Public. Une approche très éloignée des machines de guerre musicales. J'attends avec impatience de découvrir l'empreinte de Jeanne Moreau, les voix graves se mêlant merveilleusement avec celle d'Etienne Daho. Au plaisir de vous lire de nouveau ce blog est largement émaillé d'articles sur ED ...